Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Endurance en Montagne Ardéchoise

Championnes

4 Juillet 2015 , Rédigé par Le Bourrin Ardéchois Publié dans #Divers

Anna Kiesenhofer sur la fabuleuse Grossglockner Hochalpenstrasse

Anna Kiesenhofer sur la fabuleuse Grossglockner Hochalpenstrasse

Nées il y a une bonne trentaine d'années, les cyclosportives ont apporté à de nombreux cyclistes la joie de concourir sur les plus beaux parcours, notamment montagneux. Ce dimanche avait par exemple lieu le Maratona delle Dolimiti sur un itinéraire qui fait venir des amoureux de la petite reine jusque depuis le Canada.

Le week-end précédent se déroulait le Gran Fondo du Ventoux. Le hasard et un intérêt subsistant pour les belles épreuves réunissant encore de nombreux copains, j'ai jeté un oeil aux résultats.

Mon attention s'est arrêtée sur l'exceptionnelle performance de la meilleure féminine, l'autrichienne de 23 ans Anna Kiesenhofer. Terminer 12ème du grand parcours de 140 km par delà le Géant de Provence à une dizaine de minutes de pointures comme Nicolas Philibert et Fabien Muzette en dit long sur le talent de cette championne.

Sur Strava, sa montée en cours d'épreuve du Mont Ventoux en 1h20' (depuis Bédoin) m'a conduit à la belle performance passée de Hélène Marcouyre, notre vététiste ardéchoise qui possède le temps de référence en 1h19, excusez du peu.

D'un naturel parfois macho, je connais de nombreux hommes qui choisiraient la fuite au départ d'une course avec ces athlètes. Dans la continuité du triste Marc Madiot, qui du temps de sa splendeur s'était étalé d'un "une femme sur un vélo, c'est moche, moi ça ne me plait pas", (il insista: "Les filles n’ont rien à faire sur un vélo. Les cyclistes sont ringardes et moches. Le niveau est affligeant." (L’Equipe 21/07/1987)), sur un ton violent appuyé d'une gestuelle agressive, rejetant par suite le défi de Jeannie Longo de l'affronter sur une poursuite; le beau Mario Cipollini releva lui le gant jeté par la sprinteuse pistarde Nathalie Even, qui le battit à plate couture!

De regarder les classements de la récente Serre-Che Luc Alphand m'a rappelé le souvenir de Christine Muller-Sellier, encore auteure d'une très belle performance même si elle n'est plus à son exceptionnel niveau de 2004, quand notamment elle acheva l'Ardéchoise en 7ème place en 6h40 (vous avez bien lu; le nouveau parcours est plus long de 10 minutes). Avec Christophe Collard, nous avions roulé en trio de Burzet au pied du Col final du Buisson.

A cette liste on ajoutera évidemment Magdalena de St Jean, dont l'arrivée dans les cyclosportives de montagne fit sensation il y a une petite dizaine d'années.

Sensation? On peut se poser la question de l'étonnement procuré par ces performances réalisées par ces femmes d'exception. Pas certain que, nous les hommes, en sortions indemnes.

Tiens, la triathlète Chrissie Wellington, vous connaissez?

Notez que sur la Plateau Ardéchois, on a aussi notre championne en la personne de Bernadette Roche, multi-titrée en ski de fond, et même deux avec sa fille Fanny Roche qui brille aussi en course d'orientation. Et même trois...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pattes Bleues 08/07/2015 20:52

Quelle culture vélo...

Le Bourrin Ardéchois 14/08/2015 05:34

Il y a culture et culture. Le Paris - Brest - Paris que tu t'apprêtes à vivre après-demain enrichira la tienne par son aspect primaire lui majeur. On va suivre ça, l'ami marathonien.

Fred Chaize 07/07/2015 22:56

Curieux de savoir ce que pense Marc Madiot de l'avènement de Pauline Ferrand-Prévost, du bien qu'elle procure au cyclisme français en général...

Le Bourrin Ardéchois 11/07/2015 12:50

Je crois que si on lui demandait de s'exprimer, on aurait l'exemple d'un faux cul.