Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Endurance en Montagne Ardéchoise

Belle matinée d'automne sur le Plateau Ardéchois

30 Septembre 2015 , Rédigé par Le Bourrin Ardéchois Publié dans #Challenge de la Montagne Ardéchoise

Tu reconnais?

Tu reconnais?

"Ce n'est pas le souffle du vent qui détermine votre destination, c'est ce que vous faites avec votre voile". Jim Rohn.

Ce matin, c'est décidé, je me lance sur un des parcours de mon challenge de la Montagne Ardéchoise. Ce sera le troisième sur un total de sept, après deux étapes dans la Cévenne Ardéchoise, ici et .

L'objectif est une vitesse moyenne de 30 km/h sur l'ensemble des 1000 km, je suis en retard d'une vingtaine de minutes à ce jour, et comme rien dans son réglement ne me l'interdit, je retournerai horloge en marche dans la Cévenne. Il arrive que, par la force de l'envie, le temps perdu se rattrape.

Le chrono est ce 30 septembre déclenché à Labégude, direction Jaujac puis la Souche. Les sensations sont moyennes, les ischios-jambiers bien courbaturés par la séance de 1h10 de course à pied de la veille au soir, retour à la discipline après 7 semaines. Je n'aurais pas tout manqué en septembre.

L'attaque de la montée au Col de la Croix de Bauzon m'en dit plus: je n'ai pas la bonne patte! J'insiste un peu... et dois baisser l'intensité. Si tu ne respectes pas la Nature, elle t'imposera ce respect. Au sommet, l'indication 47'06 affichée sur le compteur sonne le glas de ma tentative. Je lève le pied, le challenge reprendra un autre jour.

Mais la sortie continue, tranquille. Léger, je me régale d'une vue qui se dégage sous un magnifique ciel bleu vers les sommets du Mont Lozère et du Goulet. Au Col du Pendu, elle s'ouvre sur le fabuleux espace des Sucs de l'Areilladou au Mézenc, par Lécousses, le Gerbier, Montfol et autres merveilles volcaniques. La remarque est faite que jamais je ne m'en lasserai. Viennent ensuite le Col de Cros de Boutazon, St Cirgues en Montagne, Rieutord puis Ste Eulalie par les Bords de Loire; un gros ruisseau.

L'objectif délaissé, je m'offre une descente chère qui n'est pas des plus rapide: celle du Col de la Barricaude. Gain de 10 degrés parvenu à Burzet, qui le week-end du 17 octobre 2015 accueillera la foule des amateurs de bande dessinée.

Le beau village est calme, pas moi. Un peu ragaillardi, je m'offre le plaisir, oui, le plaisir d'appuyer fort sur les pédales jusqu'à Labégude. En descente et faux plat descendant, pour une fois. Voilà que j'en suis à me chronométrer sur ces inclinaisons. De la production à la consommation...

C'est qu'on n'y trouve plus ces fructueux figuiers qui faisaient ma joie à m'arrêter lors de mes derniers passages de ce beau mois d'août, après un effort tendu ces fois à la montée, suivi d'une douce promenade sur le Plateau. 20 kilos de confiture plus tard, pas mal de prunes aussi, la boîte à souvenirs est ouverte deux fois. Au petit déjeuner, avec dividende gustatif, puis, ce jour, sur le terrain, plus délicieux encore.

A l'arrivée, la vitesse moyenne à 28,5 km/h pour les 122 km et 2100 m de dénivelée me laisse quelque, quelque, heu... regret.

Remords, regret? Précision: on regrette une absence d'action ("je regrette de ne pas lui avoir dit que je l'aimais"), on a le remords d'une mauvaise action ("je regrette tel acte qui m'a fait perdre son amour"). Le manque d'un verbe qualifiant l'action du remords provoque souvent l'utilisation impropre du verbe regretter. Tu vois, tu viens de réfléchir. Cet article vient de prendre un peu plus de sens.

Aucun remords aujourd'hui d'être remonté profiter du Plateau en solitaire. Je reviendrai...

Belle matinée d'automne sur le Plateau Ardéchois
Géant, carte, Ste Eulalie continuera de fêter l'Ardéchoise pour les générations grandissantes

Géant, carte, Ste Eulalie continuera de fêter l'Ardéchoise pour les générations grandissantes

Tu choisis ton parcours?

Tu choisis ton parcours?

Belle matinée d'automne sur le Plateau Ardéchois

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pattes Bleues 01/10/2015 05:44

Quelle prolificité d'articles ces derniers temps. A comparer bientôt avec le journal du matin.

Le Bourrin Ardéchois 01/10/2015 21:06

Mais pas forcément au journal du matin... Hum...

Pattes Bleues 01/10/2015 12:13

Tu m'as fait sortir le dico ! Et je trouve le 2ème sens de prolifique : " Se dit d'un artiste, d'un écrivain qui produit beaucoup". Ça colle donc bien... :)

Le Bourrin Ardéchois 01/10/2015 07:22

Tu emploies un terme d'élevage! Ma portée d'articles est effectivement très variable. J'imagine qu'elle parle. Certainement très différemment du journal du matin. J'ai cru entendre que l'inénarrable Nadine Morano faisait l'actualité ces jours-ci. Je ne crois ni ne souhaite être un jour à sa hauteur.