Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Endurance en Montagne Ardéchoise

Norbert Ankri et Pascal Manderon aux Bosses du 13

27 Septembre 2015 , Rédigé par Le Bourrin Ardéchois Publié dans #Courses

Norbert Ankri au Mont Ventoux le 5 septembre 2015. Un air de Marco Pantani.

Norbert Ankri au Mont Ventoux le 5 septembre 2015. Un air de Marco Pantani.

Pascal Manderon au Mont Ventoux le 5 septembre 2015

Pascal Manderon au Mont Ventoux le 5 septembre 2015

Mièvrerie? Peut-être! La mélodie est lancinante, terne, portée par des instruments plutôt fades, mais elle touche; personnellement je prends. Les paroles s'opposent à l'attaque d'un droit élémentaire, un élément de la Liberté, attaques qui en tous temps et tous lieux visent à interdire à d'autres de vivre leur amour. Sociaux, familiaux, religieux, par appropriation, financiers, étatiques, professionnels, moraux surtout, ces interdits violent un droit fondamental au bonheur. Merci au compositeur et aux interprètes pour leur contribution.

27 septembre 1967, Milan, vélodrome Vigorelli.

L'immense champion Jacques Anquetil est au crépuscule de sa carrière. Le quintuple vainqueur du Tour de France et triple vainqueur du Giro, dernières victoires dans ces deux Tours en 1964, vit mal son agressive impopularité sur le territoire français. Son historique doublé Dauphiné - Bordeaux-Paris de 1965 avait quelque peu redoré son blason, mais un Paris - Nice de légende en 1966, où il fait céder son rival Raymond Poulidor dans une dernière étape à l'ambiance guerrière, fait définitivement chavirer le coeur des français vers Poupou. Son exploit consécutif à Liège - Bastogne - Liège n'y change rien, pas plus bien au contraire que sa contribution au succés de Lucien Aimar au Tour 1966, où les deux compères se jouent du Raymond préféré des français. Notons que Poulidor avait gagné une splendide étape contre la montre de Vals les Bains à Vals les Bains par le Col de Vals, (sous) St Andéol de Vals, Pont d'Ucel. 20 km vallonnés et sinueux parcourus à 42,2 km/h. 50 ans plus tard, il serait toujours et de très loin KOM sur Strava! Résumé filmé, 14ème étape.

Son début d'année 1967 n'est pas mauvais, avec notamment une 3ème place au Giro où il dénonce le vol de sa victoire l'avant-dernier jour par les italiens Felice Gimondi et Franco Balmamion aidés par, dit-il, une voiture; déjà.

Vexé, déprimé même, le normand vide son sac dans une historique entrevue où il avoue son dopage, et celui des autres. Sévèrement critiqué par le milieu, qui bien sûr tombe des nues, le faible surhomme décide de s'affirmer en s'attaquant au Record de l'heure.

Sans préparation sur piste, c'est sur un énorme braquet qu'il se lance contre la marque de 47,346 km établie malgré une crevaison par Roger Rivière en septembre 1958, le 23.

Il la porte très péniblement à 47,493 km.

Exténué à sa descente de vélo, le Grand Jacques commet l'erreur de laisser son nerveux directeur sportif Raphaël Géminiani envoyer bouler des contrôleurs anti-dopage, provocateurs selon le Grand Fusil, lesquels s'empressent de réglementairement dresser un constat de carence.Certainement dopé, comme toujours, probablement sans risque de positivité au contrôle, Jacques Anquetil multiplie en vain les tentatives pour rattraper le coup. Son record n'est pas homologué.

27 septembre 2015, Marseille, Luminy.

Ce matin à 8h50 claquera le coup de pistolet du départ de la cyclosportive "Les Bosses du 13". Sur le parcours vallonné de 94 km et 1430 m de dénivelée, les deux compères Norbert Ankri et Pascal Manderon se présentent dans une excellente condition qui leur autorise tous les espoirs. Les gaillards marseillais ne se sont pas retenus d'échafauder des stratégies communes.

Elément essentiel pour Norbert qui n'est pas un as de la descente "biengré" de réels progrès, la météo est bonne, avec guère de vent.

A l'heure où tu liras cet article, peut-être nos champions phocéens seront-ils à l'attaque dans le Col de la Gineste, le Pas de Belle Fille, le Grand Caunet, les Bastides ou à nouveau la Gineste pour finir vers 11h20 sur le Campus des Calanques.

Au vu de leur grande forme montrée ces deniers temps sur les pentes du Mont Ventoux, de leur motivation pour cette course fêtiche, du sérieux de leur préparation, je joue une pièce sur un doublé. Qui serait historique dans leur coeur.

Le seul qui compte, non?

Bonne fortune à vous!

Un fidèle supporteur.

28 septembre 2015

Lundi.

La course appartient au passé. Un groupe de quatre coureurs s'est assez rapidement dégagé. Norbert l'a manqué de peu. Une hésitation, un mauvais choix, un état de forme inférieur à celui des Ventoux il y a deux et trois semaines, notre vétéran d'exception a du laisser filer pour finir à la 44ème place en 2h30'23, soit une vitesse moyenne de 36,7 km/h pour 91,9 km selon le compteur gps de Pascal Manderon. Lequel s'est fait plaisir en exprimant une excellente condition physique dans ce groupe qu'il a grandement participé à emmener sur la ligne d'arrivée en 2h22'20, soit tout de même 38,7 km par heure. Où, petite déception, il termine 4ème du sprint remporté par Clément Champoussin devant Thibaut Danis et Rémy Géna.

Bravo les gars!

Résultats (on trouve aussi les classements des deux autres parcours)

La fusée Anquetil au Vigorelli le 27 septembre 1967. En costume, Raphaël Géminiani.

La fusée Anquetil au Vigorelli le 27 septembre 1967. En costume, Raphaël Géminiani.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article