Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Endurance en Montagne Ardéchoise

Retour en course au Mont Ventoux

3 Septembre 2015 , Rédigé par Le Bourrin Ardéchois Publié dans #Grimpées à vélo

Mon Ventoux

Mon Ventoux

Après la pluie

"Si quelqu'un désire la santé, il faut d'abord lui demander s'il est prêt à supprimer les causes de sa maladie. Alors seulement il est possible de l'avoir.". Hipocrate.

Le Ventoux!

Le Ventoux! Plus de 100 fois je t'ai grimpé, de Sault, rarement, de Malaucène et de Bédoin, souvent.

La première fois, c'était en 1985. Hier. Jeune et insouciant, j'avais attaqué bille en tête dès la sortie de la belle Malaucène. J'arrivais de Méaudre. Sous la pluie, la rude pente après Belvédère avait mis ma volonté à l'épreuve. Laquelle survécut à la "montagne pas comme les autres", comme disait Raphaël Géminiani à Ferdi Kubler conquérant au pied. A Méaudre je rentrai le soir même. Un peu fier quand même. Au Tour de France 1955, 30 ans avant, l'immense champion suisse y avait lui connu une légendaire défaillance. 30 ans. 1955 - 1985 - 2015.

Mon dernier passage au sommet du Mont Chauve date de 2013. Deux ans d'abstinence. Une éternité. Cinq gaillards en bas, des tous bons, deux en haut sous une pluie-grêle glaciale, mon Lionel; une pizzeria au sec et au chaud avait alors remplacé la Montagne des Pierres comme lieu de convivialité, Antony, Eric, Norbert. Jamais alors je n'aurais pensé ne pas y retourner pendant si longtemps. 24 heures plus tard, ma vie basculait violemment. Que d'inimaginés événements et égarements ensuite pour en arriver à ce jour... Tu m'as manqué... Me revoilà.

Je ne regrette rien. Tu me manques.

Je t'ai gravi en course à 5 reprises, en grimpée sèche depuis Bédoin. Mon meilleur temps est de 1h14'10 sur le tronçon "Charly Gaul", de la ligne empierrée construite à l'occasion du chrono du Tour 1958 à la ligne d'arrivée tout en haut devant la tour. Aidé du vent favorable de sud, le Luxembourgeois l'avait emporté dans le temps exceptionnel de 1h02'09 devant Federico Bahamontès à 31 secondes. Gem, Anquetil, Bobet avaient fini loin, très loin.

Je n'ai malheureusement jamais bénéficié de bonnes conditions de vent, et ce ne sera pas le cas samedi avec le mistral annoncé.

ça n'empêchera pas la bagarre avec les copains, support de celle avec soi-même, la seule.

Nommée le Ventoux des Copains, l'épreuve est semi-ouverte puisque les inscriptions se font par cooptation. Nous serons une bonne quarantaine au départ, de niveaux divers.

En grande condition, Norbert Ankri et Pascal Manderon devraient se disputer la victoire. Ne fixons pas d'objectif chronométrique, la perspective de la terrible élévation met suffisamment de pression comme ça. Ces gars ont des records en 1h10'55 et 1h09'41. 1h00'42 pour Laurens Ten Dam 10ème du Tour de France en 2013. Le Record en 55'51 a été établi en 2003 par Iban Mayo; sous EPO. Tout comme Marco Pantani, Tyler Hamilton, Alexander Vinokourov, Lance Armstrong, autour des 57'. Jean-François Bernard était monté en 57'51 lors du contre-la-montre du Tour 1987. Laurent Fignon y avait lâché 9 minutes. Temps Strava ici.

D'autre très bons concurrents marseillais accompagneront Norbert et Pascal. Les escaladeurs phocéens seront en force. Pour ma part, l'objectif est de ne pas avoir d'objectif.

Bien entrainé ces dernières semaines, le poids à un niveau correct sans plus, de 20 à 30 kg au-dessus de celui de grimpeur normalement exigé en ces lieux, des nuits de qualité moyenne, l'absence totale de course depuis les 24h de Castellet en mai, la Baume-Drobie un an avant, pas de course de côte depuis ma bonne campagne de 2011, je pars dans l'inconnu. Avec l'envie d'un cadet. Sans oublier que la défaillance y a saisi les meilleurs, jusqu'à des "pas comme les autres" comme se qualifiait l'Aigle d'Adliswil Ferdi en réponse au Grand Fusil Raphaël lors de son offensive. Le soir de l'étape, le suisse dévasté se lamentait: "Ferdi, il est trop vieux, il a mal. Ferdi s'est tué! Ferdi s'est tué dans le Ventoux". A 36 ans, l'auteur du double doublé des Classiques Ardennaises, si-ça-c'est-pas-un-exploit-?, accessoirement grand vainqueur du Tour 1951, venait d'achever sa carrière sur les pentes de la Terreur Méridionale.

Le vélo est l'école de l'humilité, plus encore en montagne. Alors, le Ventoux en course, je vous garanti qu'au départ, quand on lève le regard tout là-haut, quand on sait ce qui nous attend, on se sent si petit qu'on en perd l'équilibre.

"Le matin du Ventoux n'est pas un matin comme les autres", disait Lucien Van Impe, vainqueur du Tour 1976. "C'est un mélange de peur et d'envie".

Très rares sont ceux qui savent ce qu'on va se mettre. Le restaurant réservé par notre adorable organisateur sera ensuite le lieu de toutes les narrations. Car en une grosse heure, nous allons connaitre une sur-intensité de vie qui nous réunira dans un grand souvenir commun.

A très bientôt pour une belle partie de manivelles sur les coteaux du Géant de Provence, Lionel, Eric, Norbert, Oliver C, Romain, Olivier B, Pascal, Fabien, etc...

On sera nombreux aussi du 07. Le 13 et le 07, tes départements de coeur, Jean-Paul.

Merci à toi, fidèle ami.

Contre la montre du Ventoux du Tour 1958

1.Charly Gaul: 1hr 2min 9sec
2.Federico Bahamontes @ 31sec
3.Jean Dotto @ 2min 53sec
4.Jean Brankart @ 2min 57sec
5.Marcel Rohrbach @ 3min 23sec
6.Jozef Planckaert @ 3min 52sec
7.Jacques Anquetil @ 4min 9sec
8.Jean-Claude Annaert @ 4min 13sec
9.Jean-Pierre Schmitz @ 4min 53sec
10.Louison Bobet @ 4min 54sec
11.Raphaël Géminiani @ 5min 1sec
12. Jean Graczyk @ 5min 32sec

Retour en course au Mont Ventoux
Retour en course au Mont Ventoux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le Bourrin Ardéchois 07/09/2015 07:41

Oui, très fort mistral très pénible depuis 1 km avant le Chalet Reynard. Heureusement qu'il y a de la forêt en dessous! J'écrirais un article. Bravo pour ta belle perf au Chrono de Corbas!

Le Bourrin Ardéchois 18/09/2015 11:33

J'aimerais... Il y a la route, il y a des inconnus, il y a mon envie. J'aimerais avoir envie, très envie.

Fred Chaize 08/09/2015 12:35

Merci, mais même si je suis très satisfait de ma progression, il n'y a pas de quoi fouetter un chat; Je suis très très loin des meilleurs! D'ailleurs, en parlant de CLM, un retour à Paladru est envisagé ou envisageable, de ta part ? Cela pourrait être bien sympathique...

Fred Chaize 06/09/2015 20:27

Alors? Vent de malade?

Fred Chaize 03/09/2015 21:46

Le rendez-vous promet, et à plus d'un titre! je suis impatient de connaître vos perfs, même s'il est toujours difficile de comparer, vent oblige. Impatient de savoir où en est le grand, si longtemps absent du mont chauve, et des grimpées chrono. Impatient de savoir de quoi sera capable le grimpeur Marseillais qui ne sent pas les pédales en ce moment, et qui enchaine les perfs de haut vol... Pour ma part, ma meilleure montée date de cette année. Il ne s'agissait seulement que de ma 5ème expérience , mais aussi de ma 4ème amélioration. 109ème sur strava, et très loin des meilleurs, je me demande si je parviendrai un jour à intégrer, même momentanément, le top 100 de ce classement. Je ne vais pas continuer à progresser éternellement, mais monter avec une bande de furieux pourrait peut-être, me permettre d'atteindre cet objectif. L'espoir fait vivre. Ca ne sera pour ce samedi. Amusez-vous bien!

Le Bourrin Ardéchois 04/09/2015 06:44

1h17'27, déjà un très joli temps, Fred!

Pattes Bleues 03/09/2015 21:25

A Samedi...