Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Endurance en Montagne Ardéchoise

Ski, course à pied verticale et vélo sur le Plateau en ce début d'hiver

3 Décembre 2015 , Rédigé par Le Bourrin Ardéchois Publié dans #Sorties à ski de fond

Ski, course à pied verticale et vélo sur le Plateau en ce début d'hiver

"La montagne n'est pas dangereuse. On ne peut qu'y perdre la vie tandis qu'en ville on devient bête et méchant". Voltaire.

Succédant à une période de douceur exceptionnellement longue, les chutes de neige de fin novembre ont soudainement blanchi nos belles montagnes, amenant les responsables de la station du Mézenc à avancer d'une semaine l'ouverture du domaine de ski nordique, échéance à laquelle il sera probablement... fermé.

La glisse y était excellente et samedi et dimanche, et le bonheur fut grand de retrouver enfin les magnifiques tracés de Haute-Loire entre 1500 et 1600 m, après un hiver de disette suite à une lamentable chute à pied sur le verglas me laissant avec une épaule endommagée. Chiffré à 50 km et 900 m de dénivelée par les pistes de Costebelle sous le Mont Mézenc et du Chemin de Ronde autour de celui d'Alambre, le bilan de fin de semaine est satisfaisant, mémorisé sur Strava par quelques chronos demandant récidives. Aux sensations, ils me paraissent très améliorables. Sentimentalement, le bilan est infiniment plus précieux. "Aime et fais ce qu'il te plait"

Le dilemme de la prise du forfait saison est résolu par l'affirmative. Il faudra skier 13 fois dans le Massif Central pour le rentabiliser. Sauf impondérable, si la neige est là, ce sera le cas.

Si la neige est là.

De retour dans la belle station le mardi matin du premier jour de décembre, le constat d'une pratique dans une neige détrempée type de printemps, à la glisse peu agréable entre les cailloux, est confirmé à la lecture des bulletins météos de la semaine à venir: la saison s'arrête. Vient maintenant le temps de guetter le ciel, de scruter les prévisions...

Et de courir, et même pédaler.

Courir dans l'effort vertical, mon préféré, m'y voilà dès le lendemain matin pour une perf qui commence à avoir un peu d'allure entre Pereyres et Sagnes et Goudoulet. 28'46, c'est encore loin, très loin, des 24'11 de l'unique tentative de l'excellent trailer Pierre Benet venu m'accompagner un jour de juillet dernier, mais c'est d'une valeur sportive à coup sûr très au-dessus des 33'54 du Tour d'Alambre à ski de fond de samedi.

C'est en-dessous de celle du jeudi matin. A vélo, sous un doux soleil! Suffocant sous ses radiations dans une tenue hivernale nécessaire à la descente ombragée précédente, trois semaines après mon dernier pédalage, je m'offre mon meilleur temps sur la montée de Montpezat à la Ferme de Maltrate. 39'48 soit 12" de mieux qu'en septembre, mais encore 2'10 derrière la perf de l'espoir estonien Josten Vaidem qui vient de quitter l'UC Aubenas pour Charvieu-Chamagnieu (et 56" derrière le Sud Africain James Fourie, lui aussi espoir qui restera à l'UCA en 2016), kom qui m'est certainement plus accessible que celui de Pierre Benet à la course verticale précitée.

On a les objectifs qu'on peut...

Le mien est de profiter au mieux des exercices de grand air des Monts d'Ardèche, en solitaire le plus souvent, bien accompagné plus rarement.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Eric 15/12/2015 15:52

Je retiens l'excellente citation... Merci ;-)

Amitiés.

Eric