Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Endurance en Montagne Ardéchoise

Pain au levain dans une machine à pain

26 Août 2016 , Rédigé par Le Bourrin Ardéchois Publié dans #Divers

Mon Mézenc

Mon Mézenc

Recette pour la machine à pain Moulinex OW210130 (qui pourrait bien aller pour d'autres).

 

Pour la farine, le mieux est de trouver un minotier bio et s'y fournir en sacs de 25 kg.

 

Le levain-chef :

Dans un récipient en verre qui ferme:

- Jour 1: 60 g de farine bio + 40 g d'eau froide (mélange à la fourchette). Laisser à température ambiante (fermé).

- Jour 2 : ajouter les mêmes quantités.

- Jour 3 : ajouter 120 g de farine + 80 g d'eau.

Au jour 5, votre levain-chef est prêt. Il se conserve au frigo.

La pâte :

- Sortir le levain-chef, lui ajouter 70 g de farine + 50 g d'eau.

- Avec 2 fourchettes, prélever 100 g de levain à mettre dans la cuve à pain de la machine (le levain-chef retourne au frigo). Recouvrir d'un couvercle, d'une assiette ou d'un torchon et laisser le levain s'activer à température ambiante pendant une dizaine d'heures.

- Ajouter 550 g de farine T80, 380 g d'eau et 12 g de sel. Démarrer le programme "pétrissage seul".

- Vaporiser de l'au (on peut le faire au pinceau). Laisser lever 8 heures dans la machine.

La cuisson :

- Vaporiser ou badigeonner de l'eau.

- Démarrer le programme "cuisson" pour 50 minutes, pain de 1 kg et dorage moyen (ou autre).

 

On peut remplacer une partie de la farine de blé par de la farine de seigle, de 10 à 60% du poids de farine. Augmenter alors la quantité d'eau de 10 g par tranche de 10% de seigle.

 

C'est facile, on gagne du temps, on a du pain tout chaud et très sain au réveil, qui se conserve bien, et on fait de substantielles économies.

Pour une recette des crêpes, il y a Pierre Repp

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

PERRIER 30/12/2016 08:44

Oui Patrick mais as tu la recette des Beugnes de Chomérac ?

Le Bourrin Ardéchois 30/12/2016 17:24

Je l'ai depuis quelques années et ma rencontre avec un Ardéchois pure souche, même émigré tantôt à Marseille tantôt à Londres. Son arrivée à la superbe Aubenas est une très belle nouvelle.