Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Endurance en Montagne Ardéchoise

Trail l'Ardéchois

22 Mai 2016 , Rédigé par Le Bourrin Ardéchois Publié dans #Trails

Trail l'Ardéchois

Après n'avoir pas connu d'hiver, la Haute Ardèche ne connait pas le printemps en cette année 2016. Une raison pour le cycliste d'altitude de délaisser son vélo pour ses chaussures de course à pied, de prolonger la saison pédestre en espérant une pénalisation mesurée quand le temps du pédalage soutenu enfin arrivera. Ce qui ne saurait tarder, quand bien même nous ne connaitrions pas d'été ici haut.

Ce qui n'est pas exclu. Ce pourrait être l'occasion d'une saison de trails, puisque d'autres épreuves attractives se présenteront, telles la Chaussée des Géants, le Trail de la Montagne Ardéchoise, ceux du Mézenc, des Pelous, et d'autres encore.

Ce samedi de dernier jour d'avril, rares au départ étaient ceux qui s'étaient découverts d'un fil. La pluie fine et froide portait à hésitation, et d'opter pour un coupe vent déperlant acquis au dernier moment... que je quitterai dans la première montée, merci à Dominique Paul de l'avoir pris dans son sac d'eau.

Longue élévation, entrecoupée d'une brève descente technique, pour un effort ascensionnel qui me plait bien. On se croise et se recroise avec Dominique, la partie finale particulièrement raide m'octroyant un avantage certainement provisoire.

Tout comme au Trail du Gerbier quatre semaines avant, les coureurs ne s'en tirent pas trop mal côté météo, le grand mauvais temps arrivant le lendemain. Déluge le dimanche d'après course précédente, carrément de la burle celui du premier jour de mai! 20 cm de neige à 1000 m, balayée à l'horizontale par un vent à décorner un tricératops!

Le point haut à 1140 m enfin atteint, c'est une longue descente sur terrain somme toute assez peu technique qui attend les trailers du jour, une bonne surprise pour le bourrin.

Lequel perd tout de même du temps sur ses concurrents immédiats. Pas un cabri, le cycliste aux grosses cuisses!

Je m'attends donc naturellement à voir débouler mon Dominique du jour, beaucoup plus à l'aise sur ce versant de l'effort.

Cela n'arrivera pas, la réussite de la journée étant amoindrie par la vision de sa silhouette arrivant claudicante 3/4 d'heure après mon passage sous la banderole. Une cheville tordue, par bonheur sans dégât, six jours plus tard le gaillard reprenait l'entrainement. On se retrouvera à Thueyts sur la Chaussée des Géants!

Une chute pour moi aussi, sur un passage raide et caillouteux abordé à une vitesse supérieure à mes capacités techniques. Une frayeur, un bras douloureux qui l'est toujours un peu à ce jour, mais, ouf, mal sans dommage handicapant.

Une mauvaise surprise, mais si, fut aussi d'arriver trop tôt! Annoncé à 20 km, le parcours n'en faisait que 17,3. Pour 875 m de dénivelée selon mon GPS. Lequel permet de situer sa position sur la distance tout au long de l'effort, donc de gérer celui-ci en fonction de celles-là. Approchant du village de Désaignes, je prévoyais donc de lâcher le cheval sur un final que je concevais vallonné. L'arrivée précoce fut donc une frustration.

Côté performance, encore une belle progression, même si je reste loin des meilleurs.

Sébastien Bertrand et Anthony Gachet en avaient fini dans cet ordre au sprint en 1h21'16, 1'58 devant Sébastien Cornette. 70 autres concurrents m'avaient précédé quand j'en termine enfin 28'32 après le vainqueur. 379 autres finishers, comme on dit, passeront ensuite la ligne de la délivrance.

Dont Stéphane Ruggeri, 3'50 après le bourrin. Les années passent, les souvenirs restent: 2007, le championnat Rhône-Alpes du contre-la-montre par équipes avec Claude Costechareyre et, pour quelques centaines de mètres, Jean Claude Laffont. Pas chanceux sous la grosse pluie, on s'en était bien tirés, non?

résultats ici, et aussi ceux des autres distances.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eric 29/05/2016 22:34

Serge Garnier 1er au k.V et LE PAIN D'AUZET PRO TEAM

http://media.wix.com/ugd/05e377_6283e4b734234f0aa6e7c7fe7e53d0ff.pdf

Le Bourrin Ardéchois 31/05/2016 06:44

Sur parcours raccourci à cause de la pluie! Chapeau le Serge, grimpeur de poche dans son domaine. Aux antipodes d'un autre Serge, rouleur massif qui a encore cartonné au Castellet, où la pluie (et l'orage) était certainement plus dur encore à supporter. Chapeau aussi au Pain d'Auzet.