Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Endurance en Montagne Ardéchoise

Challenge cycliste de la Montagne Ardéchoise 2016

25 Août 2016 , Rédigé par Le Bourrin Ardéchois Publié dans #challenge cycliste de la Montagne Ardéchoise 2016

Vallée de la Borne (retenue de Roujanel)

Vallée de la Borne (retenue de Roujanel)

"La peur bloque la compréhension intelligente de la vie". Jidda Krishnamurti.

18 février 2016. Début de saison. Mon nouveau Challenge de la Montagne Ardéchoise est exhibé. Ambitieux.

22 février. De la suite dans les idées, je boucle mon premier tronçon. Motivé mais manquant d'endurance, la première partie par la remontée de la Vallée de la Bézorgues enchainée de celle au pied du Gerbier de Jonc est prometteuse, mais elle est mal récompensée quand survient une défaillance mémorable dans la dernière remontée vers le Col de la Baricaude.

Depuis? Rien!

Pas que j'ai remisé le vélo, non, juste allégé une pratique réorientée quasi-exclusivement sur les sorties certes intenses, mais courtes.

Pratique soldée par une nouvelle défaillance, lors d'une tentative il y a deux semaines sur "à peine" 150 km et 2000 m de dénivelée. Les faits sont têtus: je n'ai plus d'endurance! Certains lecteurs ici savent qu'il y a quelques années...

Est-ce un problème? Oui! Parce que j'aime voyager à vélo dans mes montagnes, avec le bien-être et la liberté que procurent une bonne condition physique générale.

Alors quoi faire? S'y remettre, en rabaissant un peu les ambitions. Avec persévérance? La réponse viendra plus tard!

Un nouveau Challenge est donc lancé ce 23 août. L'objectif cinétique reste inchangé: 30 km/h de vitesse moyenne sur l'ensemble de sept parcours. Mais il sera facilité par leur raccourcissement d'une heure, pour passer à environ 110 km.

Echaudé, je laisse à plus tard la définition des tronçons.

Celui du jour est clair dès le réveil:

St Cirgues en Montagne - Lanarce - Lespéron - Langogne - Labastide Puylaurent - St Laurent les Bains - Col du Chap del Bosc - Col de Meyrand - Col du Pendu - Col du Cros de Boutazon - St Cirgues en Montagne.

Il se développe sur 108,1 km et 1750 m de d+, valeurs de mon GPS Garmin qui pour le challenge feront foi.

Plutôt roulantes, les 50 premières bornes se déroulent bien. Une belle montée du Col de Lanarce en 18'39, un passage à Langogne à 35,5 km/h et me voilà à Labastide à 34 km/h. Un rapide calcul me rassure: sauf défaillance, la barrière des 30 km/h sera dépassée. Un début de faiblesse dans la dernière partie de la Vallée de l'Allier avant de revenir en Ardèche m'inquiète quand même.

Le temps est au grand bleu, sans vent, chaud.  Au-dessus tout de même de la canicule qui sévit dans la plaine, la belle journée d'été magnifie ce secteur de la Haute Vallée de la Borne que je m'apprête une fois de plus avec joie à pénétrer.

Le faux plat vers le Col de Notre Dame des Neiges me laisse un sentiment mitigé. Ca va plus ou moins. Son franchissement vers un de mes petits paradis est heureux, pour une nouvelle dégringolade dans ces lieux magiques.

Ce doit bien faire trente ou quarante fois que je franchis tout en bas et dans ce sens le Pont de Ceytrou qui marque le début de la terrible montée. Chose très rare, j'y double un cycliste, dès les premiers pourcentages.

Ami lecteur, cycliste, as-tu déjà grimpé le Col du Chap del Bosc sur ce versant? Si non, il te manque quelque chose. Si oui, alors tu sais. Tu sais que par grosse chaleur et jambes moyennes, voire pire, ça te ramène à une bien faible condition.

Impitoyable, la montagne fait en quelques minutes s'envoler mes illusions du jour. Ambitions revues, Il va me falloir batailler juste pour rentrer.

Car après ce col du bout du monde en viennent trois autres, certes moins difficiles mais quand ça ne va plus...

Car ça ne va plus. Collé! On peut tout voir sur Strava, le mouchard qu'on se pose soi-même puis qu'on exhibe au milieu.

Ce n'est que de la vitesse, 28,6 km/h au rapport. La Montagne reste belle, comme le chantait le chansonnier qui, probablement, n'en a pas connu les splendeurs comme le cycliste et/ou le piéton.

Et puisqu'il y a challenge, avec moi-même s'entend, le seul qui vaille, un premier bilan me situe avec 10'28 de retard sur l'objectif.

A suivre?

Tableau du Challenge

Challenge cycliste de la Montagne Ardéchoise 2016

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Eric34 01/09/2016 14:24

Eh oui, pour beaucoup de monde, rouler en endurance signifie juste rouler longtemps. Ce n'est pas du tout ça. L'endurance, c'est le pourcentage de PMA qu'on peut tenir sur une durée donnée. Rouler 4h à 50% de PMA, c'est donc une faible endurance. Alors qu'à 85% de PMA, c'est une bonne endurance. On ne peut donc pas parler d'endurance sans se référer à une durée d'effort.

Le Bourrin Ardéchois 01/09/2016 21:41

Sympa de te savoir là, avec une partie de l'esprit encore tourné vers le sport.

Pattes Bleues 30/08/2016 22:30

A suivre ?, ou à suivre...

Parler d'endurance à 30km/h de moyenne, est ce vraiment le bon terme ? !

Ceci dit je suis loin d'avoir tes capacités de mémorisation, mais la lecture de cet article m'a remémoré de biens jolis paysages :)).

Le Bourrin Ardéchois 31/08/2016 17:27

Et pourquoi pas le Galibier et ensuite le Mont Cenis sans oublier Finestre et Sestrières avant Montgenèvre, et bien sûr terminer sur la Côte?

Pattes Bleues 31/08/2016 15:00

Une fois à Guillestre, tu prendras la direction de Briançon, histoire de ne pas oublier l'Izoard !

Le Bourrin Ardéchois 31/08/2016 06:45

Endurance critique si tu préfères. On se méprend souvent sur la notion d'endurance et sur celle de résistance. L'effort en résistance, on tient au mieux une dizaine de minutes. Celui d'endurance, tenir une paire d'heures n'est déjà pas donné à grand monde... De jolis paysages certainement, mais je t'avoue que Agnel, Sampeyre, Fauniera, Lombarde, Bonette, ça commence à faire trop longtemps. La boucle avec Vars en plus accomplie à la moyenne donc disons en grande endurance, je me la mets en objectif 2017!