Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Endurance en Montagne Ardéchoise

Décembre: le temps des objectifs (et de leur préparation)

3 Décembre 2016 , Rédigé par Le Bourrin Ardéchois Publié dans #Divers

St Etienne de Lugdarès, où en 1910 naquit celui qu'on surnommerait Papillon

St Etienne de Lugdarès, où en 1910 naquit celui qu'on surnommerait Papillon

La sérendipité est la capacité, l'art, de saisir les occasions offertes par les circonstances. Porter le regard, baisser les barrières, laisser infuser, oser le pas de côté. Toi lecteur, souviens-toi, souviens-toi de ces petites et grandes réussites engendrées par ces instants où tu as su saisir un destin.

La sérendipité se cultive, sur le long terme, par l'émerveillement, la fraîcheur, la tolérance à la frustration, en lâchant aussi la facilité qui nous abîme, ce qui demande un effort: dire non pour dire oui, faire le choix de l'activité contre la passivité, celui de l'écoute, aussi .

Elle se cultive par le sourire, émissions et réceptions.

Les fruits sont là, tout près, à portée d'audace, de curiosité.

La Casta Diva à la trompette, il fallait oser. Maurice André l'a fait, magnifiant le chef d'oeuvre de son immense talent. On en oublierait preque la Callas!

- 10 degrés au petit matin sur le Plateau Ardéchois ces premiers jours de décembre, + 10 au meilleur de l'après-midi. Rien que de très normal sous un ciel parfaitement dégagé que nous envient ceux d'en bas, noyés dans une brume humide et sombre par une température constante juste positive.

Sortir le vélo est très tentant ici-haut, mais il convient de ne pas se laisser enflammer par le soleil radieux, et garder à l'esprit que derrière toute belle portion illuminée se cache un soudain virage gelée en profondeur sous l'ombre persistante d'épais conifères.

Il y a le home trainer. Parce que la nuit tombe tôt. Pourtant, l'heure d'hiver est, encore, décalée positivement de une heure de celle du soleil; s'y soustrait un quart d'heure à la longitude ardéchoise à l'est du méridien central de notre fuseau (solaire). Mais les horaires classiques de travail, puisque c'est lui qui gouverne nos emplois du temps, sont eux aussi décalés vers le soir.

 

Tiens, certains pays se reposent la question de la réduction du temps de travail: la Suède, les Pays-Bas. En France, qui ne le constate? Le manche est poussé à fond dans le sens de son augmentation. La totalité des candidats aux prochaines présidentielles la préconise? Et bien non. Pas Jean-Luc Mélenchon. Ose Mélenchon! Arnaud Montebourg à la primaire du PS? Il navigue quand même beaucoup, le bonhomme, et son soutien inconditionnel il y a cinq ans à François Hollande contre Martine Aubry laisse croire qu'il recommencera sans scrupules le cas échéant (oui, je suis un peu l'actualité, ce ne sera pas Hollande mais, très possiblement, une copie conforme ou presque). Benoit Hamon, pourquoi pas? Mais reste-t-il une place pour un candidat de ce qu'est devenu le PS? Mélenchon, Macron, Fillon, Le Pen, ça semble plutôt représentatif. François Fillon? Beaucoup voteront donc pour leur tortionnaire, leur bourreau! Le gars de se dire moderne, affichage hautement suspect, mais qui a un peu de mémoire lui trouve plutôt une odeur de naphtaline, type Napoléon III.

 

Il y a le home trainer.

Il y a la course à pied. Dure activité pour un bourrin, mais la vieille montagne si belle la rend tout de même sympathique.

Dans quel but? Avec quels objectifs?

Celui d'être bien, sans autres que faire ce qu'il sied. Exercice: conjugaison du verbe seoir, à ses trois temps (présent, imparfait, futur simple), deux personnes (troisième du singulier et du pluriel).

Un objectif unique: être! Répondre par l'affirmative à la question de Shakespeare!

En couleurs, en musique!

époustouflant numéro du trompettiste alésien

être ou ne pas être, là est la question

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Patricia 30/12/2016 10:00

Temps de vacances, je prends le temps d'ouvrir tes articles - aujourd'hui celui-ci, attirée par le titre. Superbe Norma, cadeau du jour que cette version par Maurice André. Et aussi celle par la Callas, cela va sans dire....Par contre, Christophe Maé, suis pas fan, encore moins de sa question titre !! Mais nom de nom, ce que je peux aimer ton introduction (je n'en lirai d'ailleurs pas plus aujourd'hui....) - 'serendipity' est une merveille de mot anglais, à l'écrit comme à l'oral - pas sûre que le mot français lui rende justice, dans son imitation. Mais peu importe le nom, n'est-ce pas ? Le sens est primordial et dit tout de l'essence de notre existence - merci pour le rappel en ces mots si agréables.

Le Bourrin Ardéchois 31/12/2016 05:57

Merci à toi (et à Jean-Paul, et à d'autres) de donner un très apprécié supplément de vie à ce petit terrain d'expression.

Jean-paul 16/12/2016 09:30

Oui Patrick , être ou ne pas être , that's the question ... n'importe comment il faut être même si l'existence peut ressembler à rien ou pas grand chose .

Nous obéissons aux lois plus que nous les suivons en espérant que les prochaines seront à notre avantages . Les élections qui se présentent en faisant font naitre un espoir de vie meilleure que nous ne nous représentons pas vraiment mais " ce sera mieux " tout simplement .

L'actuel chef de l'Etat ne se représentant pas il ne focalise plus les attaques et le bon peuple de France est bien embarrassé n'ayant plus de cible naturelle .

Le temps de voter pour le candidat le plus proche apparemment de nos convictions n'est plus de mise s'il n'a pas la moindre chance d'être élu . Il est fini le temps où je votais au premier tour pour "mon " candidat puis au second tour pour le " moins mauvais " des deux restant en course .
Maintenant il faudra que " j'assure " dés le premier tour pour ne pas voir en finale un match entre deux " pourris " qui peut arriver malgré mon vote .

Mais parlons d'une chose plus agréable notre montée du Ventoux . Elle se déroulera le premier Juillet par un temps radieux et les champions de la pédale se transformeront en fins gourmets et joyeux lurons le temps des agapes du midi . Il est évident que nous comptons tous sur la présence obligée , nécessaire , amicale et sympathique de notre power man .

A¨+ ami et bonnes routes ( ardéchoises de préférence ).

Jean - Paul

Le Bourrin Ardéchois 19/12/2016 16:59

Dis, tu m'apporteras le Ventoux dans notre Ardèche. Il parait que la foi déplace les montagnes, et sûr que tu l'as, les preuves sont établies avec une trentaine (?) d'éditions du Ventoux des Copains. Mais juste pour un jour, hein!

Lionel PERRIN 03/12/2016 23:23

Un style (enviable), des valeurs et un point de vue indéfectibles et éclairés. Rien d'un bourrin selon moi. Mais l'exercice de conjugaison n'est pas aisé, comme l'avenir qui nous semble promis ...
Bon entraînement et chacun ses objectifs !

Le Bourrin Ardéchois 30/12/2016 17:22

Indéracinables même par les demi-dieux, le Ventoux restera donc un géant de Provence et nous nous contenterons de nos merveilleuses montagnes ardéchoises. Sûr que je serai partant à la Croix de Bauzon, une excellente idée!

PERRIER 30/12/2016 08:38

Oui Patrick il est dit que la foi déplace les montagnes ... mais comme disait Gem à Ferdi juste après Saint Estève " attention le Ventoux n'est pas un col comme les autres " le Ventoux est unique et ses racines vont jusqu'au centre de la terre et ma force de petit humain ne me permettrait pas de le déplacer dans notre belle Ardèche même aidé par la Force de la guerre des Etoiles ... J'ai pensé un jour organiser une montée de notre Croix de Bauzon avec repas du côté de La Souche , serais tu partant ?
Je n'ai pas organisé une trentaine de montées du Géant mais seulement seize ...

Sois prudent sur les routes et meilleurs vœux 2017 à toi Grand .

Jean - Paul

NB : Je vais déménager pour Aubenas , Enfin !!!

Le Bourrin Ardéchois 08/12/2016 18:24

Les tiens sont toujours haut, et souvent tenus. Merci de ton commentaire.