Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Endurance en Montagne Ardéchoise

Insulte au Panthéon

27 Mai 2015 , Rédigé par Le Bourrin Ardéchois Publié dans #société

Insulte au Panthéon

Origine de l'image

Le Président de la République Française François Hollande honore aujourd'hui la mémoire de quatre figures de la Résistance en les faisant entrer au Panthéon: Jean Zay, Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz et Pierre Brossolette. D'authentiques héros, à la trajectoire qui force le respect et même l'admiration (pour ceux qui en sont capable) de tout résistant de tout lieu et tout temps. Le parcours de Jean Zay, par exemple, est de ceux auxquels on devrait penser quand on prononce le mot "héros". Dans notre monde de futilité, ce n'est que rarement le cas.

Dans cet acte éminemment politique, le choix du Président de ne pas ajouter un résistant communiste est une nouvelle insulte à l'histoire du pays. Car si la direction du PC s'est trouvée en fâcheuse posture lors de la révélation du pacte germano-soviétique du 23 août 1939, la participation massive et rapide de militants communistes à la Résistance méritait un autre regard du Président que celui de l'oubli.

Ce choix est bien entendu parfaitement pesé.

En cela, Monsieur le Président, j'ai honte d'avoir voté pour vous au deuxième tour de la dernière élection présidentielle. Et bien que Monsieur Sarkozy et Madame Le Pen me dégoûtent plus encore de ce dont sont capables des êtres humains, votre trahison de la pensée me rendra très difficile, et alors très douloureuse, la répétition d'un tel acte à la prochaine.

On dira: "il est communiste!". Envoyé comme une insulte; je ne la prendrais pas ainsi. Mais que ceux qui aient l'envie d'une telle parole disqualifiante se détrompent.

Peu importe!

Je ne suis qu'un amoureux de la Vérité.

NB: hé, ces gens, ils nous ont sauvés.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article