Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Endurance en Montagne Ardéchoise

Déblocage!

16 Juin 2015 , Rédigé par Le Bourrin Ardéchois Publié dans #Grimpées à vélo

Déblocage!

Pas d'heure d'été pour les chats. Ou plutôt si! Puisque l'heure solaire, la seule qui vaille, place sous nos latitudes l'aube à 3h du matin à cette période toute proche du solstice d'été, soit 9h avant l'instant de culmination solaire du jour (en négligeant l'effet de largeur des fuseaux). Réveillé avec l'aube, le félin de demander, et obtenir, le sésame de la liberté diurne.

A lui les grands espaces.

Yaka se rendormir! Et bien non, pas ce matin. Question de moment dans le cycle, peut-être. Rythme humain pas tout à fait solaire. Civilisation.

10 minutes de vaine insistance et la décision est prise. D'abord, un excitant: citron + thé vert. Ensuite, un bon coup de pied au derrière.

Et me voilà à pédaler sous même pas le ciel bleu direction le plus beau des Gerbier, de Jonc, j'ose et je suis originaire du Vercors. Ciel menaçant, fraîcheur, je tape dedans. Des fois que la pluie écourte la sortie, l'intensité réalisée fera capital.

Elle ne vient pas, elle fera aussi intérêts. Le corps réchauffé, la plongée vers St Martial est agréable. 12 minutes à dévaler dans mes merveilleuses montagnes sans, encore, de compagnie humaine, un demi-tour, et d'affronter une fois encore la malédiction de la grimpée septentrionale du Mont Gerbier de Jonc.

Des sensations en très nets progrès, et les chiffres du compteur, me voilà rassuré. Je peux encore. Alors, sabre au clair, je fonce. La malédiction est levée! L'objectif tout récemment fixé des 30 minutes, pourrait-il passer d'échéance moyenne à échéance immédiate?

Non! Mais. Réduite de 6'16 à 41", la distance au but laisse penser à une résolution. Laisse penser. Ce qui est fait n'est plus à faire, ce qui reste à faire... reste à faire.

La pluie annoncée pas encore arrivée, le petit déjeuner tout juste avalé et me voilà reparti chaussures de trail aux pieds pour ma dixième édition de la grimpée Pereyres - Sagnes et Goudoulet. Après des semaines de stagnation autour des 34', un premier déblocage à 31'17 il y a 5 jours m'avait octroyé une première euphorie. J'en étais encore capable.

Me voici devant l'échéance de la confirmation. Assurément pas la plus facile à concrétiser. J'y ajoute le risque d'un départ rapide.

Cette fois, pas de fléchissement. Le temps à mi-parcours est excellent, nouvelle euphorie. Le bonheur de bonnes sensations solitaires à simplement courir dans la montagne, le voilà gagné. La satisfaction de la mesure chiffrée en plus: 29'41. Dérisoire? Bien sûr. Mais.

Maintenant, le préserver. Le préserver. Le préserver.

A l'exercice physique, le moment est venu de varier les parcours. Il n'est pas très bon de regarder le miroir trop fréquemment.

Merci le chat.

Pocahontas (Pocahontas)

Aurora borealis
Aurore boreale
The icy sky at night
Le ciel glacial de nuit
Paddles cut the water
Des pagaies fendent l'eau
In a long and hurried flight
Dans un long et précipité vol
From the white man
De l'homme blanc
To the fields of green
Aux champs de verdure
And the homeland
Et la patrie
We've never seen.
Que nous n'avons jamais vu

They killed us in our tepee
Ils nous ont tués dans nos tipis
And they cut our women down
Et abbattus nos femmes
They might have left some babies
Ils ont peut etre laissé quelques bébés
Cryin' on the ground
Pleurant sur le sol
But the fire sticks
Mais les batons de feu
And the wagons come
Et les charettes viennent
And the night falls
Et la nuit tombe
On the setting sun.
Sur le soleil couchant

They massacred the buffalo
Ils ont massacré les bisons
Kitty corner from the bank
Cagnotte de la banque
The taxis run across my feet
Les taxis me roulent sur les pieds
And my eyes have turned to blanks
Et mes yeux se sont vidés de toute expression
In my little box
Dans ma petite boite
At the top of the stairs
En haut de l'escalier
With my Indian rug
Avec mon tapis Indien
And a pipe to share.
Et ma pipe a partager

I wish a was a trapper
J'aimerais etre un chasseur
I would give thousand pelts
Et je donnerais un millier de fourrures
To sleep with Pocahontas
Pour dormir avec Pocahontas
And find out how she felt
Et découvrir ce qu'elle a ressentit
In the mornin'
Ce matin
On the fields of green
Dans les champs de verdure
In the homeland
Dans la patrie
We've never seen.
Que nous n'avons jamais vu

And maybe Marlon Brando
Et peut etre Marlon Brando
Will be there by the fire
Sera la pres du feu
We'll sit and talk of Hollywood
On s'assaira et on parlera d'Hollywood
And the good things there for hire
Et des bonnes choses a louer la bas
And the Astrodome
Et de l'Astrodome
And the first tepee
Et du premier tipi
Marlon Brando, Pocahontas and me
Marlon Brando, Pocahontas et moi
Marlon Brando, Pocahontas and me
Marlon Brando, Pocahontas et moi
Pocahontas.
Pocahontas

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

virginie 27/06/2015 20:12

merci coco

Le Bourrin Ardéchois 02/07/2015 21:00

Un compagnon sachant se montrer insistant et plein de gratitudes

Pattes Bleues 18/06/2015 06:10

Du PB dans toute sa splendeur !

Le Bourrin Ardéchois 18/06/2015 20:41

Le peu traumatisant vélo est une chance pour les coureurs à pied blessé ou proche de l'être. Ensuite, il reste la natation, mais il faut aimer. Une sortie en Ardèche, ou deux?

Pattes Bleues 18/06/2015 13:44

La cap est de côté, suite à mon dernier dossard le mollet veut encore souffler. Mais cela ne m'empêche pas de rouler, cela tombe bien les projets son plutôt sur 2 roues. 160km hier dans le Beaujo, il faut que je m'entraîne un peu si je veux essayer de prendre ta roue un de ces jours !

Le Bourrin Ardéchois 18/06/2015 06:31

Bonifié par le retour de l'infatigable au grand sourire. Déjà aux abdos, ou déjà faits et en pleine course à pied matinale?