Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Endurance en Montagne Ardéchoise

Le Tour du Lac du Gage

16 Janvier 2016 , Rédigé par Le Bourrin Ardéchois Publié dans #Sorties course à pied

Le Gage retenu par son barrage

Le Gage retenu par son barrage

Un bien beau film...

Dépendance à la liberté, liberté de choisir ses dépendances...

Sauvage est le mot qui me vient quand je pense au triangle de sommets le Lac de la Palisse, le Cros de Géorand et le Lac d'Issarlès. Il y passe bien quelques petites routes, en bordure, et si peu fréquentées. Il y a bien quelques maisons, elles aussi frontalières, et si peu habitées. Le sentiment prédominant reste cependant bien la solitude, appréciée quand recherchée, détestée quand subie, dans un environnement grandiose entre bois et lacs, sur un parcours alternant montées et descentes, souvent raides mais permettant toujours la course.

Celle-ci est lente, une moyenne de 7'25 au km ou 8,1 km/h traduisant même par un bourrin un itinéraire des plus difficiles.

Il se développe sur 13,4 km et 604 m de dénivelée, selon les mesures du jour du gps, et l'allure moyenne serait très inférieure sans le bénéficie des 2,6 km de douce descente finale goudronnée.

Initié par 500 m de faux plat montant sur... route, le parcours se poursuit par une dure grimpée plutôt herbeuse de 1 km à une inclinaison moyenne de 17%, irrégulière, Elle mène à la crête de partage des eaux de la Loire, qu'on laisse derrière, et du Tauron, qu'on va après une descente symétrique traverser au Cros de Géorand. Etonnant petit village aux infrastructures à l'évidence bonifiées par les revenus des taxes liées à la production d'électricité par, le barrage sur la Loire et le Vernason, formant le Lac de la Palisse, celui sur le Tauron et le Gage, dessinant le Lac du Gage, la centrale solaire de la Palisse, et enfin un parc de huit éoliennes sur la crête nord du village.

Jackpot au jeu de la distribution des richesses par le hasard...

L'ensemble de la boucle se déroule sur la commune de 166 habitants, 3,8 par km². Hors le départ et le final, elle suit, sur la dizaine de km centrale située sur les bassin du Tauron et du Gage, le "sentier l'eau et sa force".

Passé Le Cros et une bonne montée-descente sur 500 m, une franche élévation de 600 m à 15% commence à secouer le bonhomme, qui peut se remettre par une descente facile vers le Lac de Gage près duquel le sentier vire au nord pour gravir une épaule par un méchant raidard de quelques 300 m à 20%.

Et de redescendre sur un magnifique sentier jusqu'à, via quelques ressauts, franchir le Gage sur une belle passerelle, et remonter d'abord très durement puis plus tranquillement jusqu'au Poyet, 90 m de dénivelée positive de plus, suivis immédiatement de 150 m de descente facile jusqu'à refranchir le Gage, cette fois en aval du Barrage du Moulin de Peyron, certainement feu le Moulin de Peyron qu'on imagine englouti.

Notons que ces eaux du bassin atlantique sont avec celles du Lac (naturel) d'Issarlès partiellement détournées vers le bassin méditerranéen et la centrale électrique de Montpezat sur la rivière Fontaulière, qui alimente également une Ardèche Méridionale particulièrement gourmande en eau l'été venu. Le coureur imagine-t-il les galeries creusées sous ses pas? Il est partout, l'humain, même ici-haut.

La passerelle n°2 du Gage passée, vient la dernière mais plus longue remontée, 180 m d'élévation vraiment sympathique sur 2 km en sous-bois, d'abord sur rude sentier puis sur doux chemin, jalonné de quelques replats où la poussée vers l'avant est décontractante.

Ne reste qu'à redescendre la petite route vers la Palisse. Je sais pas pour vous, mais personnellement, quand le système ostéo-articulaire fatigue en fin de sortie, je vais moins vite sur le dur. Alors je cherche les côtés terreux-herbeux.

Départ et arrivée à l'embranchement de la D160 et la D116, le temps de 1h39'56 ne demande qu'à être amélioré. La marge est grande...

Le parcours passe par là

La bonne année à tous.

Bonne année à toi, pleine de belles joies...

Le Tauron en amont du Cros de Géorand

Le Tauron en amont du Cros de Géorand

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Eric 25/01/2016 16:47

Tu ne pourrais pas faire de l'aviron. C'est très difficile d'y trouver des pentes à ne serait-ce que 0,1% !
Ici, premier trail du WE prochain déjà raté pour moi, les inscriptions sont closes. Tant pis, j'irais faire une sortie longue seul.

Le Bourrin Ardéchois 25/01/2016 17:29

T'as compris pourquoi je ne le pratique pas! Il y aurait bien le kayak en pente, spécialité ardéchoise jusqu'au titre olympique et ça on s'en fout, mais seules les descentes se font dans le bateau, les montées dans le camion. Bof. Clôture des inscriptions, ça nous rappelle une discussion. Je te propose bien la sortie longue ensemble, mais je n'ai pas l'énergie de bouger loin et je doute que tu aies l'envie de traverser trois départements.

Acqua y Pane 18/01/2016 20:21

Bel hommage de Mireille Mathieu à David Bowie.

Pattes Bleues 17/01/2016 23:11

Ah ben cela fait du bien de retrouver ta plume si particulière après si longtemps ! D'autant plus jusqu'à aujourd'hui je ne pouvais plus te suivre sur Strava. A un de ces jours, pour s'attaquer à la marge ;-)

Le Bourrin Ardéchois 18/01/2016 09:10

J'y compte bien. Avec toi, la marge est grande...

Fred Chaize 17/01/2016 23:04

Bonne année, Patrick! Et vivement le retour du vélo, et de tous ces récits passionnés qu'il t'inspire ...

Le Bourrin Ardéchois 18/01/2016 09:09

Bonne année Fred. Je suis ton pédalage lyonnais avec le plaisir de constater ta forme à l'approche du printemps.

Olive 17/01/2016 20:39

Toujours un manque cruel de neige dans ta belle Ardèche ?

Le Bourrin Ardéchois 18/01/2016 09:08

Rien en bas, premières traces vers 800 m, 5 cm à 1000 m, 20 cm au Gerbier. Les Estables encore fermées, 10 km ouverts au Col de la Chavade. Très froid, chutes de neige annoncées ce soir mais redoux jeudi...